Documents Vidos

Mise en place d'un observatoire intercaribéen du VIH

Mise en place d'un observatoire intercaribéen du VIH

 a été mis en place depuis  2010 ; il est le résultat d'un travail commun de 3 DFA et de StMartin...

Ce projet  est ambitieux par son envergure financière (près de 5 millions d’€). Il est cofinance par l’Union Européenne à travers le programme INTERREG IV CARAIBES et porté par le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Pointe-à-Pitre.

L’équipe projet

Elle est constituée du chef de projet Dr GOERGER-SOW, de l’assistante projet : Caroline FONTES, du coordinateur Farid .ABDELAZIZ du Cabinet OP METHODES, du gestionnaire financier Didier DELPECH du Cabinet INGENIER CONSEIL.

Elle travaille en étroite collaboration avec le Direction du CHU de Pointe à Pitre

Un projer fédérateur

Le projet a déjà permis aux DFA et à Saint Martin, d’avoir une réflexion adaptée et coordonnée pour mieux répondre à la nécessité de connaitre les spécificités de l’épidémie dans nos départements, les difficultés liées a la migration, ou la prévention et/ou la prise en charge de patients de part et d’autre de nos frontières.

Il a permis aux DFA d’apporter leur expertise pour la mise en place d’enquêtes, l’accompagnement, la prise en charge des patients et de leurs traitements, la surveillance des résistances aux médicaments, par des formations de qualité.

Il a permis aux hôpitaux d’améliorer leurs capacités à répondre à l’infection à VIH : pour la surveillance des résistances ou l’aide Médicale à la Procréation en risque viral. Il permettra de participer à la surveillance des résistances du VIH aux traitements dans la région.

 

Une autre particularité : il s’agit d’un projet de coopération gagnant-gagnant dans lequel les DFA recevront autant des pays de la Caraïbe qu’ils leur apporteront.

 

Ce projet a nécessité plusieurs années de préparation avant de devenir une réalité. Sa durée initialement prévue de deux ans (2010 à 2012) a fait l’objet d’une extension jusqu’à Décembre 2015, tant les enjeux sont importants pour notre région.

Il intervient sur des axes de recherche, de prévention, de formation, de soin, d’accompagnement, de mutualisation de moyens et de mise en réseau de ressources communes. C’est un projet fédérateur qui associe pour la première fois les acteurs de la prévention, de la prise en charge médicale et de la recherche sur la maladie autour d’objectifs communs.

 

 Projet constitué de 3 catégories  de projets 

Le projet Interreg Caraïbes IV - VIH est composé de 17 sous projets repartis en 3 catégories : des projets« structurants » pour les hôpitaux qui leur permettront d’accroitre le service rendu aux populations, des projets « de transferts de compétence, de mutualisation de pratiquesou de mise en réseau » confiés aux associations de lutte contre le VIH dans les DFA ou aux équipes de soin et de prévention, des projets « d’enquêtes » complétés par des « d’études qualitatives » auprès des groupes vulnérablesdestinés à identifier les déterminants de prise de risque et les éléments qui vulnérabilisent les personnes, définir des indicateurs et utiliser les résultats pour mettre en place des réponses appropriées et plus faciles à  évaluer, asseoir ainsi les futurs projets en direction de ce groupes, sur des faits.

Vous pouvez télecharger la brochure  présentée  à l'AG du PANCAP en Gudeloupe en novembre 2014

 

L'extension du projet jusqu'en 2015

Grace à la bonne gestion du budget et aux résultats obtenus, le projet a pu bénéficier d'une extension jusqu'en décembre 2015 et de présenter les projets suivants:.

AMP: Mise en place de campagnes d'information et de communication du service d'AMP en contexte viral auprès des DFA et de St Martin et des pays de la Caraïbe et sécurisation des prélèvements.

Site de l'observatoire: compléter la mise en page des données du site.

Réponse aux besoins identifiés dans les enquêtes avec les associations de Guadeloupe, Martinique, Guyane et StMartin, élaboration d'outils adaptés, formation d'éducateurs pairs dans les associations de lutte contre le VIH dans les DFA, mise en place d'une campagne de lutte contre la stigmatisation en partenariat avec les institutions et partenaires de la Caraïbe. Différents projets ont été retenus , portés en Guadeloupe par les associations Annousoti, Roseline, Initiative eco, Gwada univers,Chrétiens et SIDA , Aides Guadeloupe, En Martinique les associations AIDES et FanmpouFanm, et en Guyanepar les associations DAAC et AKATIJ.

Création et mise en place d'un réseau de collaboration sur le VIH/SIDA entre St Martin et HAITI (Région de NIPPES et du SUD), et entre la Guadeloupe et HAITI (Léogane) et La Guadeloupe et la Dominique.

Organisation de l'assemblée générale du PANCAP en novembre 2014 en Guadeloupe.